Sophie Herlem

Mon histoire

Couture, maroquinerie, menuiserie, forge, outillage, peinture, cartonnage, encadrement, tricot, broderie…Tissu, bois, métal, carton, papiers, peinture, vernis, colle…

Enfant, j’étais entourée par la création, l’artisanat, la confection, les bricolages divers et variés. Souvenir fort, la traversée de l’atelier d’outillage de mon grand-oncle au coeur de Belleville, l’odeur du métal m’imprègne, le bruit des machines pénètre mes oreilles et les risques à trop s’en approcher m’appellent.

Je suis profondément attirée par la matière depuis toujours. Elle met nos sens en éveil et les difficultés qu’elle pose sont autant d’épreuves qui, dans une résolution dynamique, nous frayent un chemin vers la libération…

Plus qu’un outil de travail, la créativité a été un véritable appui au cours de mes dix années de « communicante » au service de grands groupes automobiles. Elle m’a permis de dépasser les difficultés, de fédérer et m’a appris à accompagner un public dans une forme de présence d’autant plus forte qu’elle est imperceptible.

Mon parcours de vie, mon fabuleux vécu de maman ainsi que mes sources d’inspiration personnelle ont naturellement questionné mon rapport à la création dans le monde. Mais alors comment l’inscrire au service de l’autre?…


La rencontre avec
l’art-thérapie a résonné comme une évidence.

Après une formation à l’Institut National d’Expression, Création, Art et Thérapie (INECAT, Paris) dirigée par Jean-Pierre Klein*, j’ai créé l’atelier Heureux Hasards.

*Jean-Pierre Klein est psychiatre honoraire des hôpitaux, président de l’Association internationale de thérapie et de relation d’aide avec médiation artistique, docteur habilité à diriger des recherches en psychologie, résident de l’Institut de Recherche et d’Innovation du Centre Pompidou, auteur de « L’art-thérapie », coll. Que sais-je ?, « Penser l’art-thérapie », « Psychothérapies d’enfants et d’adolescents »…, et auteur dramatique.